Le Shiatsu dans Kaizen

Article sur le Shiatsu paru dans Kaizen Magasin - 5/03/2014

 

Ce que j’en savais avant d’y aller ?

 

C’est une pratique japonaise inspirée des connaissances de la médecine traditionnelle chinoise. Elle consiste en un massage habillé par pressions successives sur des points précis.

 

 

Comment j’ai trouvé une praticienne ?

 

Complètement par hasard, si tant est que cela existe, elle avait mis l’adresse de son site en signature d’un courriel envoyé à mon entreprise et ce jour là c’est moi qui ai traité les courriels de l’entreprise. J’ai visité son site et je l’ai contactée.

 

Sinon, il existe des moyens plus rationnels tels que les site des écoles qui publient des annuaires de leurs anciens élèves.

 

La première séance 

 

Une fois ma vie défilée en une demie-heure de discussion, je m’allonge sur le tatamis au sol. C’est parti pour une heure de pressions globalement très agréables mais certains endroits sont bien sensibles (il faut aussi reconnaître que je suis doudouille). A un moment, j’ai lâché prise, je me suis endormie pour ne me réveiller qu’à la fin de la séance. C’est une sacrée expérience, je me sens bien quoiqu’un peu fatiguée. A priori, il y avait quelques points de tension et je devrais être bien fatiguée ce soir…

 

Les suites de la première séance :

 

J’ai dormi ! Mais je n’y allais pas pour des troubles du sommeil… Dans les jours qui suivirent j’ai ressenti pas mal de colère, pour tout et rien j’avais un peu envie d’exploser. En bref, je sens que ça « travaille » mais je ne vois pas forcément de bien-être immédiat si ce n’est une sensation de repos.

 

Les séances suivantes :

 

Lors de la deuxième séance, je reviens sur la colère, effectivement cela fait partie des tensions de la première séance… je dois la laisser sortir (en évitant de viser le mari… ou en lui expliquant que c’est un mal pour un bien, blablabla) mais après quelques semaines, je me sens plus sereine et apaisée. J’y retourne une fois par mois environ (c’est moi qui fixe le rythme) et je sens que ça me fait beaucoup de bien pendant et entre les séances. J’ai été convaincue sur les thèmes suivants : régulation du cycle hormonal féminin, sortie d’un état de déprime, accompagnement au bien-être pendant la grossesse.

 

Pendant la grossesse, le shiatsu est une bulle de bien-être, les petits maux disparaissent comme par enchantement. Par exemple, j’ai eu très tôt des brûlures d’estomac très vives et le médecin de dire : «  Ah, pas de chance, d’habitude ça n’arrive qu’en fin de grossesse, je ne peux rien vous donner, ça partira au plus tard après l’accouchement » soit dans 8 mois (sic.) ! Dès la séance shiatsu qui a suivi la douleur a grandement diminué pour disparaître totalement avec 2 ou 3 séances.

 

En résumé :

 

Un moment bien-être qui a des vertus curatives, que demander de mieux ? D’y retourner avec bébé qui va faire sa première expérience à quelques semaines de vie. Quitte à s’offrir une pause bien-être, la séance de shiatsu est un beau cadeau à se faire.

Écrire commentaire

Commentaires : 0